Pourquoi et comment effectuer sa veille informationnelle ?

Connaitre son marché, ses concurrents et sa cible est primordiale pour un entrepreneur. Pour rester informer de son environnement économique, on effectue une veille informationnelle. Cette dernière est très importante pour le développement et la longévité de votre activité et de votre entreprise. En quoi consiste cette veille et comment la mettre en place ?

Aujourd’hui, nos sociétés sont en constante évolution. Et cette dernière est, souvent, très rapide. L’environnement économique, juridique et commercial est très instable et les vérités d’aujourd’hui ne sont certainement pas celles de demain. Cette rapidité de l’évolution des différents marchés à un impact important sur votre entreprise. Vous êtes, en effet,  dans l’obligation de rester informés sur de nombreux sujets afin de rester dans la course et conserver, voire augmenter vos parts de marché.

Pourquoi faire une veille informationnelle ?

Comme évoqué ci-dessus, un marché est en constante évolution. Il est donc indispensable, pour tout entrepreneur, de rester informer de ces différentes évolutions tout au long de son activité. Cette veille est nécessaire à l’activité de toute entreprise. Cette recherche d’informations va s’orienter sur différents sujets, tous aussi importants les uns que les autres.

Cette veille informationnelle doit permettre 3 choses :

  • Anticiper les tendances de votre marché.
  • Détecter les opportunités et les menaces pour votre activité.
  • Surveiller votre notoriété.

Ces trois mots sont suffisants pour comprendre le besoin impératif d’effectuer une veille informationnelle.

Quels sont les sujets que vous devez surveiller?

Pour commencer, la veille informationnelle va s’intéresser à l’image de l’entreprise, de la marque. Un entrepreneur doit donc rester, régulièrement, à l’écoute de ce que disent les clients ou prospects de son travail ou ses produits. Cela concerne sa réputation et son image de marque.

Ensuite, vous devez toujours avoir un œil sur vos concurrents. Votre veille doit s’attacher à suivre l’activité de vos concurrents en temps réel. On entend par là, s’informer sur leurs activités commerciales, de promotion, de nouveaux produits ou services.

Une veille informationnelle doit obligatoirement s’intéresser aux tendances de votre marché. Vous devez observer les habitudes de votre cible et vos clients, leurs habitudes d’achats et de consommation. Cela vous permet d’anticiper ces changements et de vous adapter voire anticiper ces nouvelles demandes des consommateurs.

L’environnement juridique peut avoir une incidence sur votre activité. Il est primordiale, voire vital de rester informé  sur ces sujets. C’est, par exemple, les cas des éditeurs web  qui ont du s’adapter à la RGPD et les différentes réglementations sur les cookies.

Enfin, ne vous laissez pas dépasser par les nouvelles technologies. Trop de sociétés, et pas des moindres, ont disparu en ne suivant pas les nouvelles technologies. Se laissant dépasser par des évolutions majeures, elles disparaissent.

Nous avons une quantité d’exemple comme Kodak ou encore… Imaginons un constructeur auto ne pas s’intéresser à la voiture électrique… Total, par exemple, anticipe ces changements, en s’intéressant de plus en plus à l’hydrogène et l’électricité. Sans cela, la société sait qu’elle disparaitra.

Quand faire une veille informationnelle ?

Il ne faut pas confondre l’étude de marché et la veille informationnelle. Si l’étude de marché est effectuée avant le lancement d’une activité ou d’un produit, la veille informationnelle est permanente. En effet, votre marché étant en évolution constante, votre veille doit être permanente.

L’idéal est d’effectuer une veille au quotidien. Cette fréquence de veille à plusieurs avantages :

  • Vous restez informé en temps réel.
  • Vous avez moins d’informations à digérer chaque jour.
  • La veille devient une habitude et un automatisme.

Il me semble compliqué de faire une veille sur autre fréquence. Je pense qu’au bout d’un moment, le danger est de se laisser dépasser par l’urgence du quotidien et le risque de ne plus faire de veille est réel. Alors prenez les bonnes habitudes de suite. C’est aussi une façon de développer votre culture et votre savoir.

Les outils qui permettent de faciliter votre veille

Faire une veille informationnelle, c’est bien. La faire au quotidien, c’est encore mieux. Mais quels sont les outils qui pourront être utilisés pour l’effectuer.

Dans un premier temps, il y a les outils classiques qui permettent de rester informer de l’activité de vos concurrents et de votre secteur d’activité. J’entends par là :

  • Les catalogues de la concurrence.
  • Les magazines spécialisés.
  • Les sites web.

Cependant, certains outils permettent d’automatiser cette veille et de gagner en efficacité. En effet, comme nous l’avons vu, la veille doit être quotidienne. Alors plutôt qu’aller chercher l’information, nous pouvons la faire venir à nous. Pour cela, nous allons utiliser :

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux permettent de suivre vos concurrents, certains groupes de consommateurs et les influenceurs importants sur votre marché.

  • Facebook ou Instagram permettent de suivre les influenceurs de votre secteur, mais aussi de surveiller votre réputation et celles de vos concurrents.
  • Linkedin permet de suivre votre secteur d’activité, vos concurrents.

Les lecteurs de flux RSS

Les lecteurs de flux RSS permettent de retrouver, en un même endroit, les dernières publications de différents sites web. Parmi les plus connus, on retrouve :

  • Netvibes. Cet outil français est le plus complet.
  • Feedly, un lecteur de flux très connu sur smartphone.
  • Flym, un lecteur pour mobile simple et rapide d’utilisation.

J’espère vous avoir convaincu de la nécessité de faire une veille informationnelle au quotidien et que vouas avez compris la faire de façon automatique et sereine.

Laisser un commentaire

eget commodo ut porta. ultricies libero