La veille concurrentielle, ou l’art de surveiller ses concurrents

La veille concurrentielle est importante pour conserver ses parts de marché et agir rapidement pour prendre les devants ou riposter face aux actions de la concurrence.

La veille informationnelle est indispensable pour la longévité d’une entreprise. Que vous soyez free-lance, petit entrepreneur ou cadre dans une grande société, cette veille est toujours vitale. Au-delà de la veille de son environnement et de la vielle de la demande, une veille concurrentielle doit être régulière et, surtout, régulièrement analysée.

Qui sont vos concurrents ?

Avant de faire une veille concurrentielle, il faut déjà identifier ses concurrents. Cette recherche est importante. En effet, si vous vous trompez sur vos principaux concurrents, votre veille sera faussée et vos éventuelles décisions tout autant.

Suivant votre activité, votre secteur géographique et les services que vous proposez, vos concurrents ne seront pas les mêmes. Vous devez identifier trois types de concurrents :

  • Vos concurrents directs, qui proposent la même offre que vous, sur le même marché et sur votre zone d’activité.
  • Vos concurrents indirects qui ne sont pas férocement sur votre marché mais qui peuvent proposer une offre similaire ( une jardinerie et un magasin de bricolage, ainsi qu’un hyper marché par exemple).
  • Vos concurrents en ligne. Vous ne devez pas oublier vos concurrents en ligne, comme Cdiscount ou RueDuCommerce. Ces derniers peuvent vous prendre des parts de marché très rapidement si vous vous contentez, par exemple, de ne proposer qu’un bien et un prix.

Pourquoi une veille concurrentielle ?

Nous venons d’identifier nos concurrents. Maintenant, la question est de savoir sur quoi va porter notre veille. En effet, faire une veille, c’est bien, mais il faut choisir ses sujets. Si vous devez absorber un énorme flux d’informations indigestes, il est bien possible que vous ne soyez plus aussi régulier dans votre veille.

Les points importants à surveiller sont :

  • Les produits et services proposés par vos concurrents. Evoluent-ils ? Quelles sont la largeur et la profondeur de la gamme ?
  • Les prix pratiqués par vos concurrents ont-ils évolué ? Êtes-vous toujours dans le match, voire mieux-disant ?
  • La politique commerciale de vos concurrents se caractérisent-elles par des offres promotionnelles régulières ? Des animations commerciales ?
  • Les évolutions du marché. Tenez-vous au courant des éventuelles fusions, acquisitions, des potentiels accords commerciaux,…
  • Les clients de vos concurrents ont-ils le même profil que les vôtres ? Viennent-ils de la même zone géographique ?
  • La zone de chalandise de vos concurrents évolue-t-elle ? A-t-elle augmentée, ou au contraire diminuée ? Cela peut vous offrir des opportunités ?
  • Les circuits de distribution de vos concurrents ont-ils évolué, eux aussi ?

Les sources d’information

Décider de faire une veille informationnelle, c’est bien, mais savoir ou aller cherche l’information, c’est encore mieux. Avant toute chose, nous devons nous mettre d’accord sur un point. Si vous allez chercher des sources d’information pour organiser votre veille, cela doit s’arrêter là pour votre recherche. Par la suite, il est impératif que l’information vienne à vous. Vous devez donc l’automatiser via des flux RSS ou autres pour que cette dernière vous arrive régulièrement.

Si vous ne faites pas ce travailler d’automatisation, il arrivera un moment ou, la tête dans le guidon, vous n’irez plus chercher l’information. Et votre veille ne sera plus effectuée.

Les différentes sources :

  • L’abonnement à des magazines spécialisés en lien avec votre secteur d’activité.
  • L’abonnement à des journaux locaux ( sociétal, économique,…).
  • Les chambres de commerce.
  • Les sites d’informations légales.
  • Les newsletters de vos concurrents, les réseaux sociaux.
  • Les forums pour connaître les éventuels retours de leurs clients.
  • Les catalogues de vos concurrents.
  • Les visites mystères chez vos concurrents locaux.

Laisser un commentaire