Qu’est-ce que le travail en freelance?

L’image de freelance est souvent déformée ou mal comprise. Entre le statut et les différents métiers du freelance, nous sommes parfois loin de l’image du geek, en sweet à capuche qui travail depuis son salon ou un café branché parisien. Alors revenons sur la définition du freelance, son statut, les avantages et inconvénients de cette forme de travail.

Le travail, en tant que freelance, est une réalité pour nombre d’entre nous. Il s‘agit souvent d’un choix, mais aussi parfois d’une nécessité. Mais être freelance, qu’est ce que cela signifie exactement ? Personnellement, je me considère comme un freelance, mais ce n’est peut -être pas le cas de tous les travailleurs indépendants. Alors voyons cela ensemble.

Qu’est ce qu’un freelance

Un freelance est un travailleur indépendant. Concrètement, il s’agit d’une personne qui exerce une activité professionnelle, sans être liée par un contrat de travail à un employeur. Il ou elle, est donc travailleur ou travailleuse indépendante. Ce freelance travaille généralement pour plusieurs clients, en BtoB. Car, en effet, le freelance travaille avec des professionnels, avec lesquels il établit des contrats spécifiques pour chaque mission. Ces entreprises ne pouvant, ou ne souhaitant pas, embaucher ces compétences, en interne. Ce contrat amènera ensuite une facturation de la part du premier. Pour résumer, un freelance est donc une ou un travailleur indépendant qui travaille avec des professionnels sur des missions plus ou moins ponctuelle.

Le freelance peut exercer son activité sous différentes formes juridiques, telles que l’auto-entrepreneur, l’entreprise individuelle, la micro-entreprise, ou encore la société unipersonnelle.

Quels sont les secteurs d’activité d’un freelance ?

Les freelances exercent dans de nombreux domaines d’activité, généralement dans le tertiaire. Ils et elle vont travailler avec des entreprises de toutes taille. Les secteurs les plus concernés par le travail avec des freelances sont:

  • La communication et le marketing
  • Le développement web et mobile
  • La rédaction et la traduction
  • Les arts graphiques et la photographie
  • Les commerciaux freelances
  • Le conseil et la formation
  • La comptabilité et la gestion
  • Les métiers de l’audiovisuel et du spectacle

Cette liste est loin d’être exhaustive, car le travail en freelance peut concerner presque tous les secteurs d’activité. La principale condition est que le professionnel puisse exercer son métier de manière autonome, sans dépendre d’une structure hiérarchique.

Statut du freelance

Le statut juridique du freelance varie en fonction d’un choix personnel, mais aussi en fonction de son chiffre d’affaires ou de l’intérêt de déclarer, ou pas, ses charges. Nous avons vu qu’il ou elle travaillait en solo. Il s’agit donc d’un entrepreneur individuel. Pour cela, il aura le choix entre 3 statuts :

  • Auto-entrepreneur : ce régime simplifié permet au freelance de bénéficier d’un système de cotisations sociales allégé et d’une comptabilité simplifiée. Il convient particulièrement aux indépendants qui débutent leur activité ou qui exercent en complément d’un emploi salarié.
  • Entreprise individuelle (EI) au réel : Depuis 2022, ce statut est l’unique statut pour les entrepreneurs individuels. Il permet de séparer le patrimoine professionnel et la patrimoine privé. Le réel est un choix fiscal qui permet de déclarer l’ensemble de ses charges
  • Société : en optant pour cette forme juridique, le freelance crée une véritable société dont il est l’unique, ou pas, associé. Il bénéficie ainsi d’une séparation entre son patrimoine personnel et celui de l’entreprise, et peut choisir le mode d’imposition qui lui convient le mieux.
  • Le portage salarial: Le portage salarial, pour les freelances, est une alternative au statut d’indépendant, qui permet de bénéficier des avantages des salariés.

Le choix du statut dépend des besoins et des objectifs du freelance, ainsi que de son niveau de revenus. Il est donc essentiel de bien se renseigner avant de prendre une décision.

Avantages du travail en freelance

Liberté et indépendance

L’un des principaux attraits du travail en freelance réside dans la liberté qu’il offre. Le professionnel indépendant choisit ses clients, définit ses tarifs, gère son emploi du temps et organise son travail comme il le souhaite. Cette indépendance peut être particulièrement intéressante si vous souhaitez vous épanouir dans votre activité, sans subir les contraintes d’une hiérarchie ou être libre de travailler d’où vous voulez. Mais attention, cette liberté peut être toute relative suivant votre secteur d’activité

Diversité des missions

En travaillant avec différentes sociétés clientes, le freelance a l’opportunité d’exercer une grande variété de missions et de développer des compétences diverses. Cette polyvalence peut être un atout majeur sur le marché du travail et contribuer à renforcer l’expertise du professionnel.

Inconvénients du travail en freelance

Instabilité financière

Le principal inconvénient du travail en freelance est l’instabilité financière. Les revenus d’un indépendant peuvent varier considérablement d’un mois à l’autre, selon le nombre et la nature des missions réalisées. De plus, le freelance doit assumer seul les charges liées à son activité (cotisations sociales, impôts, etc.), ce qui peut peser sur sa trésorerie.

Difficulté à décrocher des contrats

Pour réussir en tant que freelance, il est nécessaire de trouver régulièrement de nouveaux clients et de renouveler ses contrats. Cette démarche peut s’avérer complexe et chronophage, d’autant plus que la concurrence est souvent importante dans certains secteurs d’activité.

Pour résumer, le travail en freelance présente des avantages indéniables, tels que la liberté, l’indépendance et la diversité des missions. Toutefois, cette forme d’emploi comporte également des inconvénients, notamment l’instabilité financière et la difficulté à trouver des contrats. Il appartient donc à chaque professionnel de peser le pour et le contre avant de se lancer dans l’aventure du travail indépendant.