S’assurer contre le risque de perte d’exploitation

L’assurance perte d’exploitation est une assurance qui n’est pas obligatoire, mais indispensable pour de nombreuses activités. Mais qu’est ce qu’une perte d’exploitation et comment l’assurer ?

La vie d’un entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille. Certaines périodes sont signe de croissance et de bénéfices, et d’autres, de déficits et de remises en question. Que vous soyez entrepreneur individuel ou associé d’une société, vous devez faire face à de nombreux imprévus. Certains imprévus sont d’ordre commerciaux. Vous pouvez perdre un client ou un marché et voire votre chiffre d’affaires baisser de façon plus ou moins importante. Dans le même temps, la conjoncture peut être changeante. Ce risque, vous le connaissez et l’assumez. Si vous le pouvez, vous gérez au mieux votre trésorerie et vous optimisez vos charges et votre prospection.

Cependant, une entreprise doit faire face à d’autres risques, plus problématiques, car soudains. Vous pouvez être victime d’un incendie ou d’une inondation par exemple. Mais parmi ces risques, certains peuvent être assurés. C’est, par exemple, le cas des risques de perte d’exploitation. Votre assureur peut vous accompagner, en amont.

Assurer son entreprise, son activité professionnelle n’est pas obligatoire, dans de très nombreux cas et secteurs d’activité. Cependant, il est indispensable de s’assurer contre certains risques professionnels. Nous allons évoquer, ensemble, deux sujets : la perte d’exploitation et la responsabilité civile professionnelle.

Les risques de perte d’exploitation

La perte d’exploitation est un risque qui peut concerner de nombreuses activités, du commerçant à l’artisan en passant par les professions libérales. En effet, suite à un sinistre comme un dégât des eaux ou un incendie, l’activité d’une entreprise peut être réduite considérablement. Cette baisse d’activité entraîne une baisse du chiffre d’affaires et donc de trésorerie. Cette baisse de chiffre d’affaires, lié au sinistre, peut provoquer une impossibilité de l’entreprise à faire face à ses charges courantes ( remboursements d’emprunts, paiement des charges sociales, des fournisseurs,…).

Qu’est-ce que l’assurance perte d’exploitation ?

L’assurance perte d’exploitation permet à une entreprise de faire face à ses charges grâce au versement d’une indemnité. Cette indemnité, versée au titre de la garantie des pertes d’exploitation, permet de replacer l’entreprise dans la situation financière qui aurait été la sienne si le sinistre n’avait pas eu lieu. Il s’agit donc d’une assurance qui peut s’avérer vitale pour une entreprise. Nous avons tous, à l’esprit, des entreprises qui ont disparues suite à un sinistre.

Quels sont les risques couverts par la Perte d’Exploitation ?

L’assurance perte d’exploitation va couvrir l’entreprise contre différents risques. Parmi ces risques, nous pouvons noter ceux-ci :

  • Le dégât des eaux, lors d’une inondation par exemple ;
  • Une tempête, la grêle ou les dégâts occasionnés par le poids de la neige sur le toit
  • Les catastrophes naturelles ;
  • Un incendie ou une explosion ;
  • Les dommages électriques et la chute de la foudre ;
  • La survenance d’un bris de machine ;
  • Les actes de vandalisme, de terrorisme et de sabotage, dégâts liés aux émeutes ;
  • Les dégâts provoqués par les appareils aériens et spatiaux.

Comment est calculé l’indemnisation perte d’exploitation ?

La question qui se pose maintenant est de savoir comment l’assureur va calculer le montant à garantir et comment est estimé la perte d’exploitation. Comme nous l’avons vu plus haut, l’indemnisation permettant de compenser la baisse du chiffre d’affaires prend la forme d’une indemnité. Cette indemnité est établie sur la base d’un montant qui correspond à la marge brute d’exploitation de l’entreprise. Cette marge brute sert donc d’indicateur pour le calcul des primes, puis de l’indemnisation.

Le calcul de la marge brute d’exploitation consiste à retrancher du chiffre d’affaires les charges variables et fixes de l’entreprise. Elle s’estime via le compte de résultat de l’entreprise. Enfin, il est possible, et je le souhaite pour vous, que votre activité monte en puissance, d’une année sur l’autre. Dans ce cas, le montant de l’indemnisation peut être ajusté en fonction de l’évolution du chiffre d’affaires en souscrivant une option complémentaire.

1 réflexion au sujet de « S’assurer contre le risque de perte d’exploitation »

Laisser un commentaire