Prolongation de l’Accord de Place sur les Restructurations de Prêts Garantis par l’État (PGE) jusqu’en 2026

Accord Renouvelé pour les Restructurations de PGE jusqu’en 2026 : Un Soutien Essentiel pour les Entreprises

Dans une démarche proactive visant à soutenir les entreprises françaises, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, aux côtés de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France, Ivan Odonnat, président de l’Institut d’émission des départements d’Outre-mer et directeur général de l’Institut d’émission d’Outre-mer, ainsi que Nicolas Namias, président de la Fédération bancaire française, ont décidé de prolonger jusqu’au 31 décembre 2026 l’accord de place du 19 janvier 2022 sur les rééchelonnements des Prêts Garantis par l’État (PGE).

Soutien Massif aux Entreprises en Difficulté de Remboursement

La période 2022-2023 a vu la majorité des entreprises rembourser leurs PGE sans difficulté, avec plus de 50 milliards d’euros remboursés sur les 107 milliards d’euros octroyés aux TPE/PME depuis 2020. Cependant, pour celles rencontrant des obstacles individuels dans le remboursement de leurs prêts bancaires, dont les PGE, le dispositif de restructuration via la Médiation du crédit offre une solution.

Résultats Concrets : Plus de 560 Entreprises Accompagnées

En 2022 et 2023, ce dispositif a permis d’accompagner environ 560 entreprises en leur offrant la possibilité d’étaler le remboursement de leur PGE sur une durée de 2 à 4 années supplémentaires par rapport à l’échéancier initial. Ce processus s’effectue tout en maintenant la garantie de l’État, en parallèle du réaménagement des autres financements bancaires.

Reconduction de l’Initiative pour Trois Années Supplémentaires

La reconduction de cet accord pour trois années supplémentaires vient consolider cette démarche d’accompagnement des TPE/PME rencontrant des difficultés de remboursement. Cette prolongation offrira aux entreprises qui en ont besoin la possibilité de bénéficier de solutions amiables avec leur banque, tout en étalant le remboursement de leur PGE sur une période adaptée à leurs capacités financières.

Ce dispositif s’inscrit dans une vision à long terme visant à assurer la stabilité financière des entreprises et à favoriser leur redressement économique.