Le portage salarial est-il une solution adaptée aux freelances?

Le monde du travail évolue rapidement. Certaines études montrent même que le CDI n’est plus un critère de recherche d’emploi. De plus en plus de professionnels optent alors pour le statut de freelance, afin de bénéficier d’une plus grande flexibilité et autonomie. Cependant, cette indépendance peut également entraîner des incertitudes sur le plan administratif, fiscal et social. Une alternative intéressante pour pallier ces problèmes est le portage salarial. Explorons le concept du portage salarial, ses avantages pour les freelances et les incidences sociales liées à ce statut.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un dispositif permettant aux professionnels indépendants, également appelés consultants portés, de bénéficier du statut de salarié tout en conservant leur autonomie dans la réalisation de leurs missions. Concrètement, le freelance signe un contrat de travail avec une société de portage, qui se charge ensuite de toutes les démarches administratives et sociales liées à l’emploi. En contrepartie, le consultant porté facture ses prestations à travers la société de portage, qui lui reverse un salaire après avoir prélevé ses frais de gestion et les cotisations sociales. Il s(‘agit donc d’une alternative au statut d’entrepreneur individuel pour les freelances.

Les avantages du portage salarial pour les freelances

Simplification administrative

L’un des principaux atouts du portage salarial réside dans la prise en charge intégrale des tâches administratives par la société de portage. Cela permet au freelance de se concentrer sur son cœur de métier et d’optimiser son temps de travail. De plus, la société de portage assure le suivi des factures et des paiements, garantissant ainsi une meilleure sécurité financière pour le consultant porté.

Un statut sécurisé

En tant que salarié(e) de la société de portage, le freelance bénéficie d’une protection sociale complète : il est affilié à la Sécurité sociale, cotise pour sa retraite, perçoit les indemnités journalières en cas de maladie ou d’accident du travail et peut prétendre aux allocations chômage en fin de mission. Cette couverture sociale rassurante est un avantage non négligeable pour les professionnels indépendants, qui ne bénéficient pas toujours d’une telle protection.

Flexibilité et autonomie préservées

Le portage salarial permet au freelance de garder une totale liberté dans la réalisation de ses missions, puisqu’il choisit lui-même ses clients, définit ses tarifs et gère son emploi du temps en toute indépendance. La relation entre le consultant porté et l’entreprise cliente reste basée sur la prestation de service, ce qui préserve la dynamique de travail propre aux freelances.

Un réseau professionnel étendu

En rejoignant une société de portage, le freelance intègre un réseau de professionnels aux compétences et expertises variées. Cela peut favoriser les échanges, partenariats et collaborations, contribuant ainsi au développement de son activité et à l’évolution de sa carrière.

Retrouvez les meilleurs outils pour entrepreneur et entrepreneuse

Une sélection d’outils simples et accessibles pour votre suivi client, votre compta, le suivi de votre activité

Les incidences sociales du portage salarial

Des cotisations sociales prélevées sur le chiffre d’affaires

La rémunération perçue par le consultant porté est soumise aux cotisations sociales, qui sont directement prélevées par la société de portage sur le chiffre d’affaires généré par les missions. Ces cotisations incluent notamment la CSG, la CRDS, les cotisations retraite et les allocations familiales.

  1. Un régime fiscal avantageux : Les frais professionnels engagés par les consultants (tels que les déplacements, les équipements ou la formation) peuvent être pris en charge par la société de portage, ce qui permet de diminuer l’assiette fiscale et de réduire l’impôt sur le revenu.
  2. Une imposition à la source : Depuis janvier 2019, l’impôt sur le revenu est prélevé à la source pour les salariés. Le freelance bénéficie ainsi d’une gestion simplifiée de sa fiscalité, avec une imposition étalée sur l’année.

Le coût du portage salarial

La société de portage prélève généralement des frais de gestion sur le chiffre d’affaires réalisé par le consultant porté. Ces frais varient en fonction des sociétés et des services proposés, mais oscille généralement entre 5 % et 10 % du chiffre d’affaires hors taxes.

En conclusion, le portage salarial apparaît comme une solution efficace pour les freelances souhaitant bénéficier d’un statut sécurisé tout en conservant leur autonomie. Les atouts de cette formule, tels que la simplification administrative, l’accès à la protection sociale ou encore la possibilité de déduire ses frais professionnels, compensent largement le coût des frais de gestion prélevés par la société de portage.

???? Recevez, tous les mardis matins, la Finanpo's Café, notre newsletter à destination des entrepreneurs et entrepreneuses!

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.