OpenStreetMap, l’alternative opensource à Google Map
5 (100%) 3 vote[s]

OpenStreetMap est un service de cartographie libre de droits.  Cette alternative à Google Map propose de nombreuses fonctionnalités.

L’utilisation de cartes numériques est de plus en plus fréquente dans notre quotidien. Nous les utilisons pour nous guider en voiture, en vélo, en mer, bien évidemment, mais pas seulement. Nous effectuons, par exemple, de plus en plus de recherches web via une carte, ou une Map, sur un PC, une tablette ou un smartphone. Les annuaires et moteur de recherche spécialisés l’utilisent systématiquement. En effet, quand vous recherchez un réparateur de vélo, vous allez pouvoir le visualiser sur une carte, autour de chez vous. Ce sera la même chose si vous recherchez un restaurant, un parking, quand vous êtes en déplacement.

Sur les sites web, on trouve aussi beaucoup de cartes, souvent placées sur la page de contact. Ces cartes permettent de situer un bureau, une boutique, de trouver un itinéraire,…Elles sont même devenue indispensables pour transformer un visiteur en client et augmenter son taux de transformation.

Bref, la cartographie est de plus en plus fréquente et devient un média.

GoogleMap, leader incontestable

Le leader incontestable du marché est GoogleMap. On retrouve bien ViaMichelin pour la navigation routière sur certains services mais Google règne en maitre. Le géant américain est présent sur tous les supports. Bien évidemment, une grande partie des utilisations viennent des recherches sur le web, directement via son moteur de recherche. Mais, dans le même temps, si vous effectuez une recherche sur un annuaire spécialisé, il y a de fortes chances, que la cartographie utilisée soit celle de Google.

Enfin, Google est présent sur les GPS, les applications telles que WASE et bien d’autres.

OpenStreetMap, la cartographie OpenSource

Pourtant, le géant américain n’est pas le seul à proposer des services très divers pouvant être utilisés par nombre de projet. Il existe notamment un projet de cartographie opensource, OpenStreetMap. Ce service de cartographie libre de droits a été créé en 2004, par Steve Coast, de l’Université de Londres. Ce projet de cartographie, OpenStreetMap, s’inscrit alors dans le courant de la culture libre, qui préconise les logiciels ouverts.

OpenStreetMap est donc un logiciel libre qui fonctionne au mode collaboratif. En effet, la première source de données provient des utilisateurs du service. Chaque utilisateur peut compléter la carte d’informations. Un système qui a été mis à l’honneur par la célèbre encyclopédie en ligne Wikipedia.

logo openstreetmap

La cartographie, elle, est réalisée par des éditeurs permettant de réaliser des cartes sur un fond d’image satellitaire. Le contenu des cartes va pouvoir être complété de données publiques comme le cadastre, en France, des services topographiques publics divers. Dans le même temps,  il est possible d’introduire des données provenant de récepteurs GPS.

Les informations comme les noms, la nature du revêtement, les zones résidentielles et d’activités, les commerces sont notés, soit en les écrivant, soit en les photographiant, soit en les décrivant sur un appareil d’enregistrement audio.

Les utilisations possibles

Le site OpenstreetMap

cartographie OpenStreetMap

Le site OpenstreetMap est disponible en français. Vous pouvez l’utiliser, en l’état, pour chercher des informations et les copier. la seule condition est de ne pas oublier d’indiquer les crédits, pour les droits d’auteur. Plusieurs services utilisent déjà OpenStreetMap pour positionner leurs bureaux ou boutiques.

Des applications mobiles de localisation utilisent aussi cette cartographie comme support pour des activités de recherche géographique et d’itinéraires. OpenstreetMap permet, en effet, de proposer des cartographies routières voire maritime, avec OpenSeaMap.

Afin de faciliter et d’optimiser la mise en ligne de cartographie sur un site internet, il existe des extensions WordPress comme OSM ou Leaflet Maps, pour WordPress. Leaflet est une bibliothèque JavaScript permettant d’ajouter une carte dynamique OpenStreetMap à un site. On peut choisir le serveurs de tuile désirés, et y ajouter des objets dynamiques.

Certaines extensions WordPress de création d’annuaire, comme GeoDirectory, porposent l’utilisation d’OpenStreetMap, en parallèle de GoogleMap. Le gros intérêt est de pouvoir se passer de clé API…

Alors, quand passez vous à la cartographie libre?

Ronan Yhuel

Plusieurs vies professionnelles, plusieurs expériences, plusieurs apprentissages. Je partage, sur Finanpole, mes découvertes et conseils pour vivre sa vie de freelance pleinement.

Laissez un commentaire et complétez cet article de votre expérience

Nullam dapibus pulvinar non eget velit, lectus Curabitur