3 manières accessibles de monétiser son site web

Créer un blog ou un site web permet, éventuellement, de gagner de l’argent. Au-delà de tout ce que l’on peut lire, voici 3 manières, accessibles, de monétiser son site web.

Créer un site web ou un site web peut avoir plusieurs objectifs. L’idée première d’un blog est souvent d’échanger autour d’une passion, de partager des activités. De son côté, un site web à plus un objectif professionnel. Il permet de présenter une entreprise, une activité ou un produit. On va parler de site vitrine ou Ecommerce. Mais au fil du temps, et de l’importance du site, l’idée de monétiser son site web arrive, notamment pour un blog.

En effet, un blogueur, ou un éditeur de webzine y pensera, à un moment ou un autre. Quand le nombre de visites commence à sérieusement augmenter, que la notoriété du site prend de l’importance, la monétisation du site pourra se concrétiser. Vous le verrez avec vos statistiques, votre influence, sur les réseaux sociaux, les contacts éventuels que vous aurez avec d’autres sites, d’autres blogueurs, des professionnels. En fait, il arrive un moment ou vous serez contacté pour publier des articles sponsorisés ou échanger des bannières. Vous saurez, à ce moment là, que le temps de la monétisation arrive.

Monétiser son site web et gagner de l’argent, seul objectif ?

Nous allons clarifier tout de suite les choses:

Les blogueurs qui vivent de leur blog sont TRES TRES rares!!!

Il existe très peu de blogueurs qui vivent de leur activité. La seule solution est de proposer des formations, du coaching et de vendre des produits ou services en parallèle. Dans ce cas, le site web, ou le blog, deviennent plus un moyen d’attirer des clients qu’une finalité. On parle alors d’un blog qui rentre dans une stratégie webmarketing d’une activité.

Nous allons, de notre côté, nous concentrer sur la monétisation passive d’un blog. C’est à dire monétiser les pages de votre site.

Pour commencer, vouloir gagner de l’argent, de suite, avec un blog, ne sert à rien. Cela ne fonctionnera pas. L’image de votre blog, ou webzine, en pâtira et les moteurs de recherche n’aimeront pas. Prenez le temps de bien construire votre site et de le faire monter en puissance avant.

Donner un nombre minimum de visites, pour qu’un site soit rentable, est très compliqué. Cela dépendra de votre secteur, de la concurrence,…êtes-vous sur un marché de niche ou pas? Tout ce que je peux dire, c’est qu’avec 200 visiteurs par jour, vous pourrez éventuellement vous acheter un magazine et le café qui va avec. Dans les faits, en dessous de 10000 visites par mois, inutiles d’attendre plus d’une dizaine d’euros de bénéfice. Alors avant de monétiser votre site, vous devez travailler votre référencement.

L’objectif d’un blog ou d’un webzine est de produire du contenu, et du contenu de qualité. Même si le but est de gagner de l’argent, l’objectif premier, et le seul moyen, est de produire de la qualité. Gardez cela à l’esprit. Cette ligne directrice vous permettra de durer dans le temps.

Dans le même temps, si votre site est un portail, un site vitrine, vous devrez être vigilant. En effet, la monétisation ne doit pas corrompre le principal but d’un site. Par exemple, diffuser des bannières de publicité sur un site vitrine ne sera pas du meilleur effet.

Alors, ceci étant dit, quelles sont les solutions pour gagner de l’argent avec un site web? Nous allons mettre de côté les activités de service, coaching et consultant, qui sont des activités à part entière, pour nous concentrer sur la rentabilité du site web.

Voici 3 solutions sous formes d’infographie, reprises en détail ensuite.

infographie Monétiser son site web

La publicité

La publicité est la première solution à laquelle on pense. En effet, la publicité web est un système qui permet de débuter la monétisation assez rapidement et facilement. Pour commencer, on peut passer par des régies comme Adsense de Google. Une inscription et un simple code à insérer sur un article ou une page, et c’est parti.

Ce système à l’avantage d’être simple. En effet, vous ne vous souciez de rien, si ce n’est de votre site. La régie s’occupe de diffuser la publicité en fonction de vos visiteurs. Cependant, n’espérez pas gagner des fortunes avec Adsense, à moins d’être un monstre du web, vous gagnerez difficilement plus d’une centaine d’euros si votre site ne dépasse pas les 30000 visites vues par mois.

L’autre possibilité, pour diffuser de la publicité sur votre site, est de contacter les annonceurs, directement. Cette solution a l’avantage d’être plus rentable. Cependant, vous allez devoir contacter les prospects directement, effectuer des comptes rendus, éventuellement créer les bannières,…Bref cela demande plus de temps.

Les régies vous proposent généralement différentes solutions comme le CPM (Coût Par Mille), le CPC (Coût Par Clic), le CPA (Coût Par Action). Dans ce cas, pensez à bien mettre à jour vos conditions générales, afin de bien respecter le RGDP.

Le marketing d’affiliation

L’affiliation est l’autre grande tendance du web. Vous entendrez de tout à son sujet. Certains blogueurs gagnent beaucoup d’argent avec cette solution, quand d’autres n’ont aucun résultat. En fait, tout est question de bonnes pratiques avec l’affiliation.

L’affiliation consiste à faire la promotion d’un produit, d’une société divers, et de toucher une commission sur chaque vente, issue de votre blog ou webzine. L’idée est que l’internaute visite votre site, un article ou une page. Il clique sur un lien qui va le diriger vers le site de l’annonceur. Ce lien peut être une bannière ou un texte. Si cet internaute achète le produit, ou demande un devis, sur le site de cet annonceur, vous touchez une commission. Le tracking étant effectué par des cookies.

Tout le principe de l’affiliation est basé sur la cohérence entre l’annonceur et la thématique de votre blog.

L’affiliation peut être très rentable. Cependant, pour que cette solution soit efficace, sa mise en place, sur votre site, doit être optimisée. Si l’idée est juste de poser une bannière, comme de la pub, ne comptez pas avoir beaucoup de retour. Par contre, si vous placez un lien sur une page précise, dont le sujet est vraiment le même que l’annonceur, vous avez toutes les chances de réussir.

Plus que le nombre de visites sur votre site, c’est l’adéquation entre le produit de l’annonceur et la recherche de l’internaute qui va être importante.

Les articles sponsorisés

Certains annonceurs recherchent des sites d’influence pour publier des articles sponsorisés sur des sujets précis. Ces derniers ont deux ambitions.

Tout d’abord, l’idée de faire parler d’eux. Dans ce cas, l’idée est de rédiger un article sponsorisé sur un produit, qui vous sera fourni, en général. Dans un premier temps, les gains, pour le blogueur, se feront plutôt sous forme de cadeau ou produits à tester. Il y en a pour tous les goûts. Du bijou aux produits de beauté en passant pour le matériel High Tech et les accessoires de bricolage.

D’autre part, l’annonceur peut avoir une idée bien différente. Celle-ci est d’améliorer la visibilité de son site, sur le web. Dans ce cas, l’annonceur est à la recherche d’un lien à insérer dans du contenu de qualité, en rapport avec son secteur d’activité. Vous pourrez être contacté en direct ou passer par des plateformes comme RocketsLinks, Getfluence ou encore SemJuice.

Votre rémunération dépendra de plusieurs facteurs dont la notoriété du blog, son âge, son audience, et bien d’autres critères.

N’abusez pas des articles sponsorisés. Vos fidèles abonnés pourraient être lassés.

Pour conclure, ces trois manières de monétiser son site sont assez simples à mettre en place. Cependant, ne croyez pas que vous pourrez vivre de votre blog facilement. Ne croyez pas tous ces blogueurs qui vous promettent des montagnes, en téléchargeant leur guide ou autres. Gagner de l’argent demande de travailler….Et c’est aussi valable sur le net.

Prenez comme objectif de rembourser vos frais, puis d’arrondir vos fins de mois. Ensuite…certaines belles histoires peuvent éventuellement commencer.

5 réflexions au sujet de “3 manières accessibles de monétiser son site web”

  1. Ping : 6 conseils avant de créer sa petite entreprise – Finanpole
  2. Ping : Les réseaux sociaux dans une stratégie de développement – Finanpole

Laisser un commentaire

commodo non Donec neque. risus ut pulvinar