Quelle est la différence entre un bilan et un compte de résultat?

Le bilan et le compte de résultat sont deux documents qui permettent de connaître la santé économique et financière d’une entreprise. Mais quelle est la différence entre ces deux documents, et à quoi servent-ils ?

Un exercice comptable se termine toujours de la même manière. Que celui-ci se termine en cours d’année ou au 31 décembre, c’est un moment important. Avons-nous gagné de l’argent ou travailler pour rien ? Pour le savoir, nous allons étudier deux documents. Ces documents sont établis par un cabinet comptable, voire un logiciel de comptabilité. Il s’agit du bilan comptable et du compte de résultat de l’entreprise.

Des documents comptables obligatoires, et indispensables

A la fin de chaque exercice, une entreprise doit clôturer ses comptes. L’objectif est d’analyser l’activité et la situation financière de l’entreprise, et de voir l’évolution par rapport aux années précédentes. Pour un entrepreneur individuel, en micro-entreprise, cela est très simple, puisque la comptabilité est simplifiée. Mais pour un entrepreneur au réel, ou pour une société, cette fin d’exercice comptable demande un peu plus de travail. L’objectif étant d’établir le bilan comptable de l’entreprise et son compte de résultat.

Ces deux documents sont obligatoires. Ils doivent être transmis aux services fiscaux. On parle de liasse fiscale. Cette liasse fiscale est constituée de ces deux documents comptables ainsi que de 16 autres tableaux reprenant le détail de certains postes comme les amortissements, par exemple.

Mais au-delà de l’aspect réglementaire du bilan et du compte de résultat, ces deux documents donnent des indications importantes, et précises, sur la santé économique et financière d’une entreprise. Mais quelle est la différence entre le bilan et le compte de résultat d’une entreprise ?

A quoi sert le compte de résultat ?

Commençons par le Compte de résultat de l’Entreprise. Le compte de résultat permet de déterminer si l’entreprise a fait du bénéfice ou a perdu de l’argent. Il s’agit donc d’un document relatant l’activité de l’entreprise, ce qu’elle a gagné et dépenser pendant la période.

Le compte de résultat est composé de 3 parties successives.

Tout d’abord, il met en évidence le résultat d’exploitation. Ce résultat est le solde entre le chiffre d’affaires de l’entreprise et l’ensemble des dépenses qui ont été nécessaires pour obtenir ce chiffre d’affaires :

  • Achat de marchandises
  • Achat de matières premières
  • Salaires et charges
  • Impôts et taxes,…

Ensuite, après avoir calculé ce résultat d’exploitation, nous allons ajouter le résultat financier. Ce résultat est la différence entre les charges financières et les revenus financiers. Ces revenus peuvent être des intérêts de placement. De l’autre côté, les charges sont souvent les intérêts de crédit.

Enfin, la dernière partie est le résultat exceptionnel. Ce résultat est constitué des revenus issus, par exemple d’un gain non prévu de la vente d’un matériel, par exemple. De l’autre, les charges exceptionnelles peuvent être liées à des amendes, ou une franchise d’assurance suite à un sinistre.

La somme de ces trois résultats va nous permettre de déterminer si l’entreprise à gagner ou perdu de l’argent, sur son année comptable. Il est important de bien regarder le compte de résultat en détail. Un résultat comptable positif peut parfois cacher un résultat d’exploitation en perte, compensé par un revenu exceptionnel. Ce qui n’est jamais bon.

A quoi sert le bilan ?

Le deuxième document est le bilan comptable. Le bilan comptable est complémentaire au compte de résultat. Quand le compte de résultat est une vision dynamique de l’activité de l’entreprise, le bilan est une photo, statique, de l’état du patrimoine de l’entreprise. Qu’est-ce que cela signifie ?

Prenons une famille qui gagne se vie et a acheté des biens. Son patrimoine est constitué de sa maison, sa voiture, ses meubles, ses actifs financiers. Il s’agit de l’actif. En face, il y a aussi un passif, constitué des encours de crédits ayant permis de financer tout cela, plus ses liquidités, épargnées régulièrement. Si nous faisons une photo de ce patrimoine, au 31 décembre, nous pourrions appeler cela le bilan de notre famille. C’est la même chose pour une entreprise.

L’objectif du bilan est de mettre en évidence ce que possède l’entreprise et l’ensemble des moyens qu’elle dispose pour financer ce qu’elle possède.

Pour cela, le bilan est constitué de 4 parties :

L’Actif du bilan :

  • L’actif immobilisé : il est constitué de ce que possède l’entreprise sur le long terme. Les immobilisations sont les actifs permettant de produire ( les bâtiments, les machines, les brevets,…)
  • L’actif circulant : Il est constitué du solde de l’activité de l’entreprise ( les stocks, les créances clients et liquidités)

Le passif du bilan

  • Les capitaux Propres : Il s’agit de ce que possède l’entreprise comme moyen de financement. On y retrouve le capital social, les provisions, le résultat de l’année.
  • Les dettes de l’entreprise : Ici, nous retrouverons les encours de crédits, dont les emprunts bancaires, les dettes fournisseur et autres dette divers.

Comme vous pouvez le voir, le bilan comptable et le compte de résultat sont donc deux documents très complémentaires. Chacun ne peut être identifié sans avoir un regard sur l’autre. Il est tout à fait possible d’avoir un résultat en perte, mais un bilan assez solide pour faire face à cette perte. A l’inverse, une entreprise peut faire des bénéfices, mais insuffisant pour éponger des dettes trop importantes.