Deux plateformes de négociation d’articles sponsorisés
3.7 (73.33%) 6 vote[s]

Il existe plusieurs plateformes permettant de mettre en relation des blogueurs et annonceurs, dans l’optique de négocier des articles sponsorisés. Voici deux solutions.

Les articles sponsorisés sont un élément important de la rémunération d’un blog tout comme de la stratégie webmarketing d’une entreprise ou SEO d’un site web. Entre le netlinking et la communication via les influenceurs, le digital offre de nombreuses opportunités. Il existe des plateformes permettant de mettre en relation annonceurs et éditeurs.

Les articles sponsorisés font partie des solutions de rémunération d’un site internet, notamment d’un blog. En effet, si les locations d’espaces publicitaires ou l’affiliation sont très utilisés, les articles complètent très bien la rémunération d’un site web. Du côté des annonceurs, les articles sponsorisés sont intégrés aux stratégies de webmarketing.

Le principe des articles sponsorisés

Le principe de l’article sponsorisé est vieux comme la presse papier. En fait, il s’agit, pour un annonceur, de demander à un éditeur un article mettant en valeur un élément de sa société. Il peut s’agir de parler d’un produit, de son marché, de son activité. Cela ressemble donc beaucoup à de la publicité.

Sur le web, cela peut être beaucoup plus subtile. En effet, dans notre cas, la demande de l’annonceur sera tout autre. Il s’agira, pour lui, d’insérer un lien dans un autre site, de référence, lui permettant d’augmenter sa notoriété. Une stratégie SEO qui peut être efficace en créant des backlinks, liens entrants, de qualité. Ce lien pourra être intégré dans un article de présentation ou dans un article beaucoup plus générique.

Par exemple, une boutique en ligne de matériel de ski pourra chercher à placer un lien dans un article évoquant les sports et loisirs de montagne. L’idée sera, dans ce cas, de trouver un blogueur faisant référence dans ce domaine. Ce site, ou blog, doit être populaire et bénéficier d’un Pagerank supérieur au site de l’annonceur. Ensuite, le lien devra être en « Do Follow ». Enfin, l’ancre du lien doit être optimisée en évitant les « en savoir plus, cliquez ici ».

Une pratique bénéfique mais pas sans risque

L’intérêt de cette pratique est assez évident, et double. En effet, dans un premier temps ce lien permettrablogueur écrivant un article d’augmenter son trafic directement via l’article sponsorisé. Dans un second temps, le fait d’insérer des liens dans dans des articles de qualité, sur des blogs à forte influence permet d’améliorer sa notoriété auprès de Google. C’est donc une façon d’améliorer le référencement d’un site internet.

Cependant, cette pratique doit être utilisée avec prudence. Par prudence, j’entends de façon qualitative. En effet, cette pratique n’est pas très appréciée par notre ami Google. Le moteur de recherche s’en est déjà pris à des sociétés en ayant fait une pratique abusive. Le résultat a été désastreux pour les annonceurs et les éditeurs.

Mais l’utilisation de liens sponsorisés ne doit pas être abandonnée pour autant. En effet, utilisée de façon qualitative, la méthode est très productive pour tout le monde, à condition de ne pas en abuser. Vous devez sélectionner un contenu de qualité pour les annonceurs et des liens en rapport avec votre ligne éditoriale pour les éditeurs.

Les plateformes d’achat vente d’articles sponsorisés

L’intérêt d’une plateforme ( trouver des éditeurs et annonceurs de qualité rapidement, avoir une garantie sur la qualité du texte, du lien, la durabilité de ce dernier,…).

La plateforme la plus connue est sans doute RocketLinks. Cette dernière a été créée en 2012, par Guillaume…. Son fonctionnement est assez simple. Après vous être inscrit,  vous avez accès à un catalogue de blogs ou, inversement, vous enregistrez les vôtres. Par la suite, des tarifs sont recommandés mais l’éditeur garde la main. Je vous conseille de suivre les préconisations de l’équipe Rocketlink.

Getfluence est l’autre plateforme qui monte. Je m’y suis inscrit récemment et ai reçu une demande d’article. Le menu de gestion est simple, l’offre correcte et les délais un peu plus court que pour la première plateforme. Le fonctionnement, lui, est sensiblement le même que son concurrent Rocketlinks. Vous inscrivez vos sites, prouvez que vous êtes le propriétaire et attendez les offres. Vous aurez, cependant, la possibilité de donner plus d’infos sur votre site sur cette plateforme.

Enfin, une troisième plateforme existe. Il s’agit de SeedingUp. Inscrit depuis deux ans, j’ai reçu une offre. L’article a été publié, les fonds sont restés en attente 30 jours et, ensuite, disponible, mais uniquement mensuellement.

Enfin, vous trouverez deux autres plateformes. Netlinking et SEMjuice.

Ronan Yhuel

Plusieurs vies professionnelles, plusieurs expériences, plusieurs apprentissages. Je partage, sur Finanpole, mes découvertes et conseils pour vivre sa vie de freelance pleinement.

Laissez un commentaire et complétez cet article de votre expérience

Curabitur Praesent Aenean consectetur Praesent non mattis nec vulputate,