Comment délimiter sa zone de chalandise sur le web?

Le web est un formidable relais de croissance pour nombre d’entrepreneurs et de petites entreprises. Si un site internet permet, sur le papier, d’atteindre des clients du monde entier, notre zone de chalandise n’est pas, pour autant, sans limite. Alors comment délimiter sa zone de chalandise sur le web ?

Le E-commerce permet d’atteindre des clients potentiels en dehors de sa propre zone de chalandise. Il y a de nombreux exemples ou des commerçants indépendants, ou artisans, ont réussi à fortement développer leur chiffre d’affaires grâce au web. Pour autant, avant de se lancer dans une concurrence acharnée contre les géants du web, il faut avoir en tête que même pour une boutique digitale, il y a des limites. Même sur le web, nous pouvons parler d’une zone de chalandise. Voyons cela ensemble.

Qu’est ce qu’une zone de chalandise ?

Une zone de chalandise est la région géographique dans laquelle un commerce, ou une entreprise, trouvera la majorité de ses clients ou de ses ventes, mais aussi de ses concurrents. Cette zone de chalandise est généralement divisée en trois zoneS :

  • La zone Primaire, ou se trouve 60 % des clients
  • La Zone secondaire, ou se trouve 20 % des clients
  • La zone tertiaire ou se trouve les derniers 20 % de ses clients.

Pour décrire et délimiter une zone de chalandise, nous allons prendre en compte les facteurs suivants:

  1. L’accessibilité: La distance et la disponibilité des moyens de transport, tels que les routes, les autoroutes et les lignes de transport en commun, peuvent influencer la délimitation de la zone de chalandise.
  2. La dérmographie: Les informations démographiques, telles que l’âge, le revenu, la densité de population et les habitudes d’achat, peuvent également aider à déterminer la zone de chalandise.
  3. La concurrence: La présence d’autres entreprises ou de magasins concurrents dans la région peut également influencer la délimitation de la zone de chalandise.
  4. L’infrastructure: Les caractéristiques de l’infrastructure locale, telles que les parcs, les centres commerciaux, les centres de divertissement et les écoles, peuvent également jouer un rôle dans la délimitation de la zone de chalandise.
  5. L’étude de marché: Une analyse de marché approfondie peut fournir des informations sur les tendances du marché, les habitudes d’achat des consommateurs et les opportunités commerciales dans la région.

En utilisant ces facteurs, une zone de chalandise peut être décrite et délimitée avec précision pour déterminer la région la plus viable pour une entreprise ou un commerce.

Un zone de chalandise, sur le web, et les coûts de transport

Le premier facteur qui va impacter l’étendue de votre zone de chalandise, sur le web, est la livraison et les coûts de transport. En effet, généralement, sur les sites E-Commerce, les frais de livraison sont des frais fixes. Ces frais sont des forfaits, suivant les points de livraison et les partenaires. Mais du côté des E-commerçants, ces frais ne sont pas toujours fixes. Ils peuvent être proportionnels à la distance parcourue par le transporteur. Dans ce cas, il faut savoir limiter sa zone de chalandise sur un secteur bien précis. Vous pourrez, ensuite, proposer un forfait supplémentaire pour les clients en dehors de cette zone.

Temps de Transport

A la manière d’un commerce, il convient de déterminer le temps de transport de la marchandise et le coût du transport pour savoir quelle est votre zone de chalandise réelle sur le web. Vous pouvez vous inspirer de logiciel qui détermine la zone de chalandise isochrone pour les Commerces!

Les différences culturelles et linguistiques

Le deuxième facteur ayant une influence sur votre zone de chalandise est la barrière de la langue et la barrière culturelle. Là encore, si votre site est en français, vous aurez du mal à vendre vos produits en Allemagne ou en Angleterre. Même si, aujourd’hui, il est possible de traduire facilement un site dans n’importe quelle langue, cela peut vite être approximatif.

Si certains sites arrivent à proposer des versions très correctes de leur site en différentes langues, cela reste très coûteux. Enfin, si vous proposez un site très bien traduit, il faudra s’adapter à des cultures différentes concernant la description des produits, les systèmes métriques, et autres.

Les moyens de paiement favoris, dans chaque pays ne sont pas les mêmes. Si, en France, nous payons beaucoup par carte, ce n’est pas le cas en Allemagne, ou le virement est beaucoup plus répandu. Dans d’autres pays, PayPal sera la solution la plus utilisée.

Le système de change

Voilà encore un facteur qui va impacter votre zone de chalandise. Il s’agit des devises et du système de change. Généralement, un client habitué à payer en € va hésiter à passer à l’achat en payant en dollars ou en livres, par exemple.

Dans le même temps, du côté du E-commerçant, le risque de change est réel. Si vous acceptez les paiements en dollars, mais que celui-ci baisse face à l’euro, vous pouvez vite vous retrouvez avec des marges en baisse, voire vendre à perte.

Le référencement du site

Enfin, le dernier critère qui va avoir son importance, sur votre zone de chalandise, est le référencement de votre site web sur les moteurs de recherche, aussi appelé SEO. Et ce référencement est très important. Arriver à se faire une place, sur Google, avec la thématique «  vente de chaussures à Quimper » n’est pas très compliqué. Mais si vous cherchez à être présent sur « vente de chaussures », les chances d’apparaître dans les premières pages de Google vont vite diminuer. Vous allez vous retrouver en concurrence avec les géants du web.

Pour arriver à se faire une place sur toute une région, ou un pays, voire plus, vous allez devoir chercher une niche, très spécialisée. Vous pourrez, par exemple, essayer de vous positionner sur les expressions «  vente de chaussure de travail en cuir ». Vous allez, de fait, éliminer des concurrents potentiels et augmenter vos chances d’apparaître dans les premières places des moteurs de recherche.

???? Recevez, tous les mardis matins, la Finanpo's Café, notre newsletter à destination des entrepreneurs et entrepreneuses!

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.