La création de valeur et l’importance de connaître sa chaîne de valeur

Une entreprise doit créer de la valeur, pour exister. Mais encore plus important que la création de cette valeur, elle doit savoir d’où elle provient, afin de se différencier de ses concurrents. Pour identifier d’où vient cette valeur, nous allons utiliser une chaîne de valeur. Voyons ensemble ce qu’est cette chaîne de valeur et son intérêt pour se différencier des concurrents et améliorer sa rentabilité.

Définition de la création de valeur

Avant toute chose, revenons sur la notion de création de valeur. L’objectif d’une entreprise est bien de créer de la valeur. Cette valeur est indispensable à sa pérennité et à son développement. Si l’entreprise ne crée pas de valeur, elle ne donne pas de valeur à son offre, et ne marge donc pas. Elle ne pourra jamais réaliser les objectifs liés à sa mission d’entreprise.

La création de valeur est donc l’ensemble des processus de l’entreprise, permettant à cette dernière de créer un produit, ou un service rentable. La création de valeur doit donc être supérieure aux coûts de production. Cette création de valeurs permet :

  • D’investir
  • D’innover
  • De rémunérer

La création de valeur est donc au cœur de la stratégie d’une entreprise.

Définition la chaîne de valeur, en entreprise

Maintenant que nous avons défini le terme de création de valeur, allons plus loin. Savoir qu’une entreprise doit créer de la valeur est une chose, savoir comment elle va la créer en est une autre. Pour être plus précis, il est très important de savoir ou l’entreprise créer de la valeur. Quels sont ses points forts qui permettent de la différencier de ses concurrents, sur son marché. Les clients n’achètent pas un produit sans valeur.

Le concept de chaîne de valeur a été développé par Michael PORTER, en 1985. L’objectif de cette chaîne de valeur est d’identifier les différentes activités de l’entreprise. Ces activités vont représenter une chaîne de pôles, créant, chacun, une certaine valeur, lors du process de production.

Ses activités sont, par définition interconnectées. Et c’est l’ensemble de ces activités qui va créer de la valeur pour le client.

L’idée, de cette chaîne de valeur, est d’identifier les activités qui apportent le plus de valeur. Ces dernières sont celles qui vont offrir un avantage concurrentiel, de par leur nature, ou leur organisation, à l’entreprise.

Concrètement, cette chaîne répond aux deux questions suivantes :

Où se trouvent les principales dépenses ?

Ou la valeur ajoutée est-elle créée ?

Comment analyser la chaîne de valeur ?

Pour commencer à analyser cette chaîne de valeur, Michael PORTER met en évidence deux types de fonctions, au sein d’une entreprise :

  • Les fonctions Opérationnelles
  • Les fonctions supports

Les fonctions opérationnelles sont celles qui participent directement au processus de création de valeur. Ces fonctions opérationnelles sont :

  • L’approvisionnement : réception de marchandises, stockage, distribution…,
  • La fabrication/production
  • La commercialisation
  • La vente et le marketing
  • Les services : installation, garantie, SAV

A côté de ces fonctions opérationnelles, certaines fonctions, que nous voyons moins sur le terrain, apportent, elle aussi, de la valeur. Mais cet apport est indirect. Il s’agit de tous ces services, souvent vus de façon négative, par les équipes commerciales ou les équipes de production. Ces fonctions supports sont :

  • Recherche & développement
  • Finance et contrôle de gestion, services administratifs
  • Gestion des Ressources Humaines
  • Les achats

Cette analyse de la chaîne de valeur doit permettre d’identifier, et analyser, ce que chaque activité apporte, en matière de création de valeur, à l’entreprise. Elle permet de :

  • Identifier les activités ne créant pas de valeur, voire détruisant cette valeur
  • Identifier les activités qui sont des forces, pour l’entreprise. Celles qui créent le plus de valeurs
  • Identifier les interactions, entre ces activités, qui créent de la valeur

Pourquoi utiliser la chaîne de valeur ?

La question qui nous reste à étudier est donc celle de l’Après, cette analyse de la chaîne de valeur. Que faisons-nous de ces données ? Comment les analysons-nous et quelles décisions allons-nous prendre. Car oui, si nous collectons et analysons des données, c’est bien pour en faire quelque chose. Ne rigolez pas, on a vu de nombreuses études restées sans effet dans beaucoup d’entreprise…

Cette analyse de la chaîne de valeur doit donc permettre de prendre des décisions pour améliorer la création de valeur et de décider d’une stratégie commerciale. Ces décisions seront spécifiques à chaque entreprise. Elle doit permettre de se concentrer sur ses forces, par rapport à ses concurrents, et réduire, voire éliminer ses faiblesses. Voici quelques exemples de décisions :

  • Recentrer son activité
  • Externaliser certaines activités
  • Réorganiser certaines activités
  • Utiliser les compétences fondamentales à mettre en avant, par rapport à la concurrence
  • Diversifier son activité

Laisser un commentaire