3 conseils pour améliorer la gestion de votre entreprise

Une entreprise en bonne santé est, entre autres, une entreprise bien gérée. Et cette bonne gestion passe par la maîtrise de ses dépenses et de ses charges. Je vous propose, ici, 3 conseils pratiques qui vont vous permettre d’optimiser vos charges et votre trésorerie.

La gestion de l’entreprise n’est pas toujours l’activité préférée des entrepreneurs et entrepreneuses. Nous sommes des professionnels passionnés par notre activité commerciale ou artisanale. Ce n’est pas pour rien que certains clients en arrivent à courir après leur facture à payer… Mais au-delà de l’argent qui rentre, il y a aussi de l’argent qui sort :

  • Achat de fourniture
  • Achat de marchandise
  • Frais de structure

La gestion d’une entreprise, quelle qu’elle soit, passe par une maîtrise de ses charges et une optimisation de ses revenus. L’idée de cet article n’est pas de vous faire un cours de gestion ou de vous présenter le bilan comptable et le compte de résultat. L’objectif est de vous proposer quelques bonnes pratiques, et réflexes à avoir, qui vont vous permettre d’optimiser vos charges et d’améliorer vos revenus.

Ne confondez pas dépenses et investissements

Le premier bon conseil est de ne pas confondre « dépenses » et « investissements ». Qu’est-ce que je veux dire par là ? Lorsque j’ai créé ma première entreprise, j’ai créé une SARL. Pourquoi, parce qu’on me l’avait conseillé. Résultat des courses, j’ai dû payer :

  • Un avocat pour créer les statuts
  • Un comptable pour la comptabilité de l’entreprise
  • Les taxes divers
  • Le RSI ( à l’époque), mais aujourd’hui l’URSAFF au taux maximum

Résultat des courses, ces dépenses ne m’ont rien rapporter. Pire, elles m’ont aidé à couler ma boite. Bien évidemment, ce n’est pas la seule raison, mais cela y a contribué. En fait, ces frais se sont additionnés à d’autres charges liées à des services annexes qui ne m’ont rien rapporté. J’ai oublié de me poser la question suivante :

Est-ce que mes frais me rapportent de l’argent ?

Cette question est primordiale. Avant de faire un virement ou un chèque, je me pose toujours cette question, maintenant. Vos charges doivent avoir un intérêt, direct ou indirect, pour votre activité et, plus largement, votre entreprise. Si ce n’est pas le cas, elles doivent être supprimées. Et vous verrez qu’il y en a beaucoup. Cela peut passer par :

  • Des abonnements à des services bancaires
  • Des contrats fournisseurs
  • Des frais de fonctionnement pour un site web,…

Renégociez vos contrats avec vos fournisseurs

Le deuxième conseil que je vous donnerai est celui-ci :

« Vous n’avez pas d’amis, que des partenaires »

Pourquoi je dis cela ? Lorsque nous créons une entreprise, ou un nouveau service, nous ne maîtrisons pas tous les aspects de notre activité. C’est bien normal. Nous avons alors tendance à signer des contrats assez facilement, en fonction de l’affinité ou du partenaire qui nous facilitera le plus les choses. Mais avec le temps, nous commençons à maîtriser une plus grande partie de nos process. C’est à ce moment-là que nous pouvons faire des économies.

Je prends souvent l’exemple suivant : je suis, aujourd’hui, éditeur web. Je créé, entre autres, des sites internet. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Il y a quelques années, j’ai travaillé dans l’équipement pour le loisir. Je vendais ma marchandise en direct auprès des particuliers. Un jour, j’ai décidé de lancer un site e-commerce, mais je n’y connaissais rien. J’ai donc fait appel à une société qui me facturait 250€ par mois. Le jour ou j’ai compris comment fonctionnait le web, le site m’est revenu à 100€…par an.

Alors n’hésitez pas à renégocier régulièrement vos contrats. Cela est valable pour :

  • les assurances
  • les banques
  • les prix d’achat auprès de vos fournisseurs
  • les services de communication et marketing

Ne bradez pas vos votre travail

Enfin, le troisième conseil est sans doute le plus important, surtout en début d’activité. Ne bardez pas votre travail, ni votre taux horaire. Je dis cela car je le vois souvent. Beaucoup de créateurs, et créatrices d’entreprise, ont tendance à accepter des négociations tarifaires pour obtenir un contrat ou un client. C’est une grosse erreur. Vous bradez, non seulement votre travail, mais aussi votre image sur le marché. La peur de ne pas réussir pousse à faire ces gestes commerciaux qui sont surdimensionnés.

L’autre souci est lié au syndrome de l’imposteur, aussi appelé syndrome de légitimité. Certains d’entre nous ont peur de proposer un tarif élevé, pensant qu’ils ne sont pas légitimes. C’est une grave erreur. Soyez conscient de vos compétences. Même si un travail ne vous prend qu’une heure, vous avez mis du temps à être capable de le faire rapidement : Cela se paie.

Utiliser un logiciel de comptabilité adapté à votre activité

Découvrez notre sélection de logiciels de comptas pour petites entreprises

Pour terminer, comptez vos heures. Lorsque vous faites un devis, évaluez bien le temps que vous prendra le travail à fournir. Votre temps est de l’argent.

???? Recevez, tous les mardis matins, la Finanpo's Café, notre newsletter à destination des entrepreneurs et entrepreneuses!

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.