L’arborescence d’un site E-commerce efficace

Un site E-commerce ne se structure pas comme un site vitrine. L’architecture d’un site marchand demande une certaine organisation et un plan structuré, mais surtout efficace. Votre objectif étant de vendre vos produits, vous devez faciliter la navigation de l’internaute et surtout le rassurer. Voyons ensemble l’arborescence d’un site E-commerce efficace.

Le E-commerce est aujourd’hui inévitable pour qui veut proposer ses produits ou services aux particuliers comme aux professionnels. Le commerce en ligne est en pleine explosion et sa part dans le chiffre d’affaires du commerce est de plus en plus importante. Que vous soyez un « pure-player » qui propose ses services uniquement en ligne, à travers le monde ou un petit commerçant de quartier qui veut proposer une expérience client omnicanale, vos objectifs seront les mêmes :

« Proposer un site rassurant, qui facilite l’acte d’achat »

Cependant, vos concurrents ne vous pas attendu. Il y a déjà du monde sur le marché du commerce en ligne. Vous allez donc avoir deux impératifs :

  • être bien référencé sur les requêtes les plus porteuses pour vous.
  • proposer un site qui donne envie d’acheter et qui rassure.

Nous allons nous intéresser, ici, au deuxième impératif, celui de l’arborescence de votre site E-commerce.

Un site E-commerce s’organise comme une boutique physique

Un site E-commerce n’est pas juste un site vitrine avec un catalogue en ligne. C’est beaucoup plus que cela. Aujourd’hui, on voit encore trop d’agence qui se contente de proposer un site WordPress avec l’extension Woocommerce. Le site est monté, il est beau et il y a des fiches catalogues. Cependant, tout est en bordel sur le site. On ne retrouve pas les catégories, le panier est difficilement consultable et, le pire, c’est que nous sommes tellement peu rassurés, que nous hésitons à laisser nos coordonnées de cartes bancaires.

Un site E-commerce est comme une boutique physique. Il ne suffit pas d’avoir les meilleurs produits pour vendre. Il faut aussi que vos clients les trouvent et les estiment de bonne qualité. De plus, comme pour votre pas-de-porte et votre loyer, ici, vous allez payer les frais de réalisations et parfois un abonnement pour la gestion du site. Il semble donc assez logique d’y porter autant d’intérêt que pour votre magasin. Qu’en pensez-vous ?

Car un site web marchand, c’est comme une boutique physique. Il a :

  • Une adresse
  • Une vitrine
  • Des rayons ou des secteurs
  • Des présentoirs
  • Des vendeurs
  • Un accueil pour vous guider

Vous n’êtes pas convaincu ? Voyons cela ensemble.

Zones statiques et dynamiques de votre site

Un site E-commerce, comme pour un site vitrine d’ailleurs, est constitué de 3 zones classées en 2 catégories.

Lez zones statiques :

Les zones statiques de votre site sont celles qui ne sont jamais modifiées. Elles restent statiques dans le temps. Il s’agit de votre en-tête, avec votre logo, votre menu, votre moteur de recherche, votre panier et l’accès au compte client.

Le pied de page, aussi appelé footer recevra, lui, les liens vers les pages légales, les réseaux sociaux, des informations plus techniques que commerciales.

La zone dynamique :

La zone dynamique est le corps de votre site. C’est là que se trouvera votre présentation, votre contenu comme votre catalogue, votre blog et le corps de toutes vos pages.

Le nom de domaine, l’adresse de votre E-commerce

Un site E-commerce contient plusieurs pages qui ont chacune leurs fonctions propres. Je vais parler, ici, des pages visibles pour l’internaute, pas des pages techniques de Woocommerce ou autres. Pour commencer, vous aurez bien compris que votre adresse, c’est votre nom de domaine.

Si vous ne proposez qu’un site en ligne, votre nom de domaine sera sans doute l’adresse de votre boutique en ligne. Si vous possédiez un site vitrine et que vous décidez d’y ajouter une E-commerce, il est possible que vous optiez pour un sous-domaine, du type « www.boutique.monsite.fr »

La page d’accueil de votre site

la page d’accueil de votre site est votre vitrine. Souvent, c’est la première page qu’il va visiter. Je dis souvent car si vous avez bien travaillé votre SEO, l’idéal est que votre visiteur arrive directement sur votre fiche produit.

Cette page d’accueil doit donc être le reflet de votre activité, de votre culture et de votre savoir-faire. Elle doit donc vous présenter brièvement, présenter vos meilleurs produits, vos promotions et votre message.

Votre page d’accueil ne doit pas être un fourre-tout. L’époque des pop-up s et autres flashs « promo » qui envahissent la page d’accueil est terminée.

Les catégories de votre E-commerce

Lorsque vous avez donné envie à internaute de rentrer dans votre boutique, vous devez lui faciliter la circulation en lui proposant une structure claire et compréhensible afin qu’il visite directement la bonne catégorie de produits et les bonnes fiches-produits. Cela passe par un menu de site bien ordonné.

Évitez les sous-catégories à rallonge qui ne font que fatiguer votre prospect à coup de clics incessants. De plus, ces menus ne sont pas efficaces pour votre référencement. Faites plutôt en sort d’avoir un menu qui guide bien votre prospect, un menu qu’il comprend. Proposez, par exemple, un menu avec des critères techniques comme des produits de la même famille ou de même catégorie.

A l’opposer, vous pouvez aussi choisir d’ordonner votre menu par des critères thématiques ou par profil client ( débutant, expert,…).

Votre menu pourra être accompagné d’un bon moteur de recherche. Voilà qui facilitera la circulation de votre prospect, comme dans votre boutique physique.

Les pages produits de votre boutique

Maintenant que vous avez bien organisé votre site, vous allez pouvoir le remplir de produits à vendre. Là encore, vous ne devez pas faire les choses à moitié. Vous devez mettre en valeur votre produit, rassurer le client et lui faciliter l’acte d’achat. Vos photos doivent donc être vendeuses, facilement visible, avec la possibilité de zoomer sans que cela n’occupe tout l’écran.

En parallèle, votre fiche-produit doit contenir des éléments indispensables. Il s’agit de :

  • L’intitulé
  • Le stock
  • Le prix
  • Les informations techniques
  • Le bouton « ajouter au panier »
  • Livraison et disponibilité

Les pages d’assistance & FAQ

Beaucoup de gérant de boutique oublient encore de proposer une assistance à leurs clients web. Et pourtant, elles sont très importantes. Dans une boutique physique, les vendeuses et les vendeurs viennent vous voir pour vous demander sir vous avez besoin d’aide ? Je ne me trompe pas ?

Alors pourquoi vos clients web n’auraient pas le droit à de l’aide ?

En effet, ces pages d’aides sont beaucoup plus utilisées que ce que nous pouvons penser. Elles permettent de répondre à des questions que vos prospects, et clients, se posent sur vos produits, vos services, votre politique commerciale. Ces pages web ont donc un intérêt commercial. Cette rubrique d’assistance, ou de FAQ, doit être facilement accessible.

Pour les plus gros budgets, vous pouvez même utiliser un tchat qui permet d’échanger avec le visiteur des vos pages. C’est un robot qui répond à ce dernier. Et si la question est trop complexe, il oriente celui-ci vers le formulaire de contact.

La page contact

La page contact est indispensable. Elle est un excellent moyen d’échanger avec les visiteurs de votre site et doit faire partie de votre parcours client. Ne vous contentez pas de laisser votre adresse près d’une carte GoogleMap et de votre adresse. Pire, on retrouve encore des mails uniquement disponibles sur la page des mentions légales.

Enfin, utilisez un véritable formulaire de contact. Il n’y a rien de pire que les liens qui envoient vers votre client mail. Ce qui coupe clairement la communication avec votre site.

Dans votre magasin, vous ne demandez pas à vos clients de laisser un ticket, si il a une question, en l’informant que vous le rappellerez plus tard ? C’est pareil sur votre site.

Le panier et le compte client

C’est un peu l’évidence, mais les pages panier et « Mon compte » se doivent d’être facilement accessibles et, surtout, simples à comprendre. La navigation entre ses pages doit être fluide, au risque que votre client n’aille pas jusqu’au bout de la transaction.

Vous n’imaginez pas que vos clients ne trouvent pas la caisse de votre magasin et prenne la sortie en laissant ses achats sur place ? C’est pareil pour votre site.

Le blog de votre site E-commerce

Encore trop de E-commerçants négligent leur blog. Et encore, pour ceux qui publient un blog. Il est pourtant aujourd’hui indispensable. Il permet de communiquer avec vos clients et prospects. Dans le même temps, il aide à créer une communauté.

Mais le plus intéressant est qu’il peut être une excellente porte d’entrée dans votre magasin en ligne. En effet, il permet de référencer des articles sur des intentions de recherche des internautes. C’est un excellent outil SEO pour votre référencement.

L’exemple de décathlon est assez intéressant. Si vous tapez des requêtes, sur Google, comme :

  • Quel sport pratiquer en extérieur ?
  • Quel kayak choisir ?
  • Comment s’équiper pour ceci ou cela… ?

Et bien les premières réponses, dans la SERP de Google, sont des articles de Décathlon. Cela leur permet d’aller chercher leurs prospects dès leurs premières intentions tout en travaillant leur image d’expert.

Les pages légales

Enfin, vous ne devez pas oublier vos pages réglementaires, les pages légales de votre site web. Il n’y a rien de pire pour faire fuir le client. Si certains internautes laissent encore leurs numéros de carte bancaire sur n’importe quel site, ces derniers sont de plus en plus informés des risques liés au web.

Vous devez avoir 3 pages, dans votre footer :

  • Les mentions légales
  • Les conditions de vente
  • La protection des données

La page des mentions légales doit contenir les éléments suivants :

  • Nom et prénom
  • Adresse de domicile
  • Numéro de téléphone et adresse de courrier électronique
  • Nom du directeur ou du codirecteur de la publication et celui du responsable de la rédaction s’il en existe
  • Nom, dénomination ou raison sociale et adresse et numéro de téléphone de l’hébergeur de son site
  • Numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés
  • Numéro individuel d’identification fiscale

Les conditions générales de vente (CGV) doivent inclurent le prix TTC en euros, les frais et date de livraison, les modalités de paiement, le service après-vente, le droit de rétractation, la durée de l’offre, le coût de la communication à distance.

Enfin, les sites qui utilisent des données personnelles se doivent de mentionner, entre autres, les informations suivantes :

  • Les coordonnées du délégué à la protection des données (DPO ou DPD)
  • Finalité poursuivie par le traitement auquel les données sont destinées
  • Le caractère obligatoire ou facultatif des réponses données par vos visiteurs
  • Les destinataires des données
  • Le droits d’opposition, d’interrogation, d’accès et de rectification de ses données
  • Une mention du droit d’introduire une réclamation (plainte) auprès de la CNIL

Vous retrouverez toutes les précisions sur le site de la CNIL. L’absence de toutes ces informations peut vous coûter 1500 euros.

1 réflexion au sujet de « L’arborescence d’un site E-commerce efficace »

Laisser un commentaire